Little Fish

Little fish of my painting, it feels imprisoned in the canvas, frames, exhibitions, museums, it wishes leaving this small jar to join the ocean …

Le petit poisson rêve de l’océan. Il ne pense qu’à partir, quitter son petit ruisseau pour rejoindre l’océan. Il se sent emprisonné. Les humains partagent également ce sentiment du petit poisson par leurs Conditions ainsi que leurs propres conventions, ils restent bornés… Avec ma peinture, je les délimite d’avantage à une toile, à un cadre, à une exposition, à une galerie d’art, à un musée…
Ils réclament une bouffé d’air pour respirer la vie mais ils n’accèdent à rien dans la prison. Les cadres les empêchent de bouger …
Ils revendiquent sans cesse la liberté et la légèreté et avec eux l’artiste :
elle quitte l’Iran pour l’océan. Elle ne trouve rien, pourtant. Elle reste de nouveau emprisonnée dans ses toiles, dans ses cadres, dans sa demeure. Au moyen d’un bout de toile, comment dépeindre le ton des voix et des couleurs, ainsi que le goût des sensations, même si tu arrives à les interpréter constamment dans les formes les plus perceptibles ? Le pinceau, l’appareil photo, la caméra,bref l’industrie du multimédia te serviront chacun à représenter un monde aussi riche en variété ? Au-delà des définitions et des frontières trouverait-on de l’air frais ?